„La grande aventure du petit gremlin” : quand le livre devient un jeu de société…

Le gremlin, faut-il le rappeler, est une créature imaginaire farceuse de la taille d’un lutin, féru de mécanique. Et il est présent dans un livre ludique, paru sur le marché bulgare sous le titre « La grande aventure du petit gremlin ». Et le livre est devenu en cette fin d’année un jeu de société qui tourne autour des aventures des gremlins, grâce à Nikola Raykov, qui invite les enfants à choisir eux-mêmes les évènements et obstacles que franchiront les personnages du conte pour arriver jusqu'à la finale. Toujours est-il que ce jeu n’a rien d’une compétition, c’est une sollicitation permanente de l’imagination des joueurs, enfants ou adultes.

Maya Botchéva et Nikola Raykov

Mais pour arriver à la dernière case, ils doivent apprendre à s’entraider et à travailler en équipe. Nikola Raykov nous en dit plus :

Le jeu desHistoires de Gremlinsa pour mission d’essayer d’apprendre aux enfants de surmonter leur propre ego, et d’agir ensemble, pour atteindre un objectif commun. Et cette démarche est importante, surtout à notre époque, très fortement exposée à la concurrence souvent farouche. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il existe de nos jours beaucoup de livres, bandes dessinées et jeux vidéo qui diffusent une énergie négative. Des personnages qui font peur et qui détruisent plutôt que de construire…Grâce à ce jeu, nous essayons de prouver que l’histoire peut être captivante, sans nécessairement déclencher des scènes de confrontation et de méchanceté gratuite…

Les règles du jeu sont claires. Les gremlins doivent surmonter les obstacles sur leur chemin qui les conduira jusqu’à la dernière case. Chaque joueur lance les dés qui font avancer ou reculer les petits farceurs. Il faut que tous les joueurs arrivent jusqu’au bout pour que le jeu aboutisse. Sinon, le plateau sur lequel avancent les pions se présente sous forme de puzzle.

Снимка

Le puzzle, c’est une idée qui est venue tout à fait par hasard, justement pour économiser de la place dans la boîte, car le plateau est très grand. Et c’est ainsi que nous avons conçu deux jeux en un, car les pièces du puzzle doivent être assemblées, avant que les aventures des Gremlins  ne commencent…

C’est Maya Botchéva qui est l’auteur des illustrations formidables et hautes-en-couleurs et ce n’est pas pour la première fois qu’elle travaille avec Nikola Raykov. Quels ont été les défis à relever cette fois-ci ?

Снимка

Le format pour commencer, car le plateau du jeu est immense. Et comme il s’agit de centaines de pièces d’un puzzle, vous comprenez que ce n’est pas évident. Mais c’est un plaisir et un exercice très tonique qui libère l’imagination. Et puis, il y a les nombreuses inconnues, car même si vous connaissez l’histoire à la base, ça ne se passe jamais comme vous le prévoyez. Quant à ma collaboration avec Nikola Raykov, c’est un plaisir, même s’il est très exigent et qu’il a des idées bien accrochées sur les personnages et les aventures qu’ils vont vivre. Mais il me laisse dessiner en toute liberté et il accepte mes idées. On s’entend très bien…

Снимка

Les premiers tests des « Histoires de Gremlins » ont été un succès, ce qui fait plaisir à Nikola Raykov :

Avec mon fils et mon épouse, nous avons testé le prototype du jeu, et j’ai dû faire par la suite quelques petits réajustements, mais c’est normal et nécessaire. Puis, ce sont les amis de mon fils qui ont testé le produit, et ils étaient ravis ! Je suis content, dit en conclusion Nikola Raykov, qui ne manque pas de rappeler que ce qui compte dans un jeu, ce n’est pas de gagner à tout prix, mais de s’amuser…

Récit : Sonia Vasséva

Photos: archives personnelles
Tous les articles

La Bibliothèque nationale „Saint Cyrille et Saint Méthode“ marque ses 140 ans

2018 a été placée sous le signe du 140 e anniversaire de la Bibliothèque nationale « Saint Cyrille et Saint Méthode », une institution phare qui méritait de se retrouver dans le feu des projecteurs, surtout la semaine dernière, lorsque deux..

Publié le 10/12/18 à 12:48

Sofia se joint à la “Soirée du cinéma européen”

La première en son genre « Soirée du cinéma européen » sera marquée à Sofia par la projection du film « The Square» du réalisateur Ruben Ostlund, « Palme d’Or » du festival de Cannes en 2017. Il s’agit d’une nouvelle initiative du programme «..

Publié le 07/12/18 à 16:00

Des étudiants de l’Université de Véliko Tarnovo ont à cœur d’embellir leur ville

Dans les années 60 du siècle dernier, des artistes peintres bulgares connus délaissent leurs ateliers de Sofia pour créer dans l’ancienne capitale Veliko Tarnovo une école de peinture moderne. Ils ont à cœur de former aux beaux-arts la première..

Publié le 07/12/18 à 15:31