Des météorites menacent constamment la Planète

La recherche de météorites est une aventure intéressante mais dangereuse, pense le collectionneur Guéorgui Pénev

Il y a environ 66 ans qu’une météorite géante percute la Terre et dégage autant de poussière qu’est carrément perturbé le chemin de la lumière solaire. Le cataclysme provoque une véritable catastrophe écologique suite à laquelle les dinosaures disparaissent de la scène de l’évolution et y apparait l’homme préhistorique. Aujourd’hui le monstrueux cratère appelé Chicxulub se trouve au fond du Golfe mexicain et continue d’attirer l’attention des scientifiques car ayant été considéré comme une occasion exceptionnelle permettant de dévoiler les secrets cosmiques mais aussi comme une alerte à un danger indéniable.


Chaque particule de la météorite porte en soi un moment de la préhistoire du Système solaire, raison pour laquelle des collectionneurs du monde entier risquent leur vie ne serait-ce que pour la tenir en mains quelques instants. Le collectionneur de météorites Guéorgui Pénev déclare que pour se mettre à collectionner des rochers cosmiques il n’est pas obligatoire d’être aventurier. Si on ne l’est toutefois pas, il ne sera pas possible d’aller les chercher car, outre les connaissances, l’endurance physique et la patience, il est nécessaire d’avoir du courage.

Dans le désert et en Antarctique les météorites sont faciles à trouver. Il est cependant très difficile de les repérer dans des régions envahies par la végétation – raconte-t-il. – Moi aussi j’ai effectué une expédition au Maroc à la recherche de la célèbre météorite de fer Taza, expédition que j’ai dû arrêter en raison d’une forte tempête du désert. Ces tempêtes sont dangereuses car elles durent des fois plusieurs semaines et on est obligé de quitter immédiatement la région ou bien de trouver un refuge comme nous l’avons fait en nous réfugiant chez les nomades. C’est donc la sensation qui est vraiment intéressante et très forte – la recherche des météorites, la communication avec la population locale. C’est une aventure sur le principe excellente mais toutefois assez dangereuse…


Guéorgui Pénev s’attache à ce hobby après avoir regardé un film sur deux chercheurs de météorites. 17 ans plus tard il est déjà propriétaire d’une collection avec plus de 120 météorites de Mars. Il s’intéresse prioritairement aux chondrites étant donné qu’on suppose que ce sont eux notamment qui ont transporté la vie sur la Terre. 


Chaque jour, partout dans le monde des météorites tombent dont la plupart se perdentirrévocablement dans les mers et les océans mais il y en a toutefois qu’on arrive à retrouver. La menace est pourtant très importante et c’est la raison pour laquelle l’organisation Asteroid Day se sert de tout le réseau d’astronomes et de bénévoles du monde entier dans le but de suivre la trajectoire de tous ces morceaux de roches qui menacent la Planète. Selon les statistiques, à ce jour ont été retrouvés uniquement 1% des astéroïdes potentiellement dangereux et si leur nombre global est estimé à environ un million, ceux qu’on arrive à suivre ne se chiffrent qu’à 10 mille à peine. Il est de plus difficile de faire face à ces objets vu la vitesse avec laquelle ils se déplacent au sein du Système solaire.

Version française : Nina Kounova

Photos: www.meteorites.bg

Galerie

Tous les articles

Yavor Nédelchev : "Pour moi, la Bulgarie est le plus beau pays au monde !"

Depuis plus de 20 ans, Yavor Nédelchev, originaire de Silistra, travaille comme gestionnaire du Service d 'entretien ménager / housekeeping manager/ dans un grand hôtel de Varna, ce qui ne l’empêche pas de s’occuper de ses ruches : Le..

Publié le 19/03/19 à 13:11

Kaléidoscope des Balkans

Escalade de la mobilisation à Belgrade Une mobilisation nombreuse  de l’opposition a revendiqué dimanche l’accès aux émissions et aux actualités de la télévision d’Etat. Les protestataires ont pénétré dans les locaux de la chaîne de TV RTS pour..

Publié le 19/03/19 à 10:16
Iliana Yotova: Ce forum constitue un bon exemple positif.

Salon „Education sans frontières“ : des possibilités de formation et de réalisation des jeunes à travers le monde

Les 15 et 16 mars, des jeunes gens à la recherche de bonnes universités et de futures possibilités de réalisation ont eu la chance de prendre connaissance des différents programmes éducatifs et de stages, ainsi que de s’informer des possibilités de se..

Publié le 18/03/19 à 13:55