Femmes d’affaires : Albéna Siméonova, productrice de vin bio de Nikopol

Le soleil, la rivière et la terre transforment le vin d’Albéna Siméonova en élixir pour l’âme

Depuis longtemps déjà la production de vin et la viticulture ne constituent plus un territoire réservé uniquement aux hommes.Mais ne pas produire simplement de vin mais un vrai élixir bénéficiant ainsi d’un certificat européen de produit bio, cultiver des vignes, travailler environ 30 hectares des terres les plus fertiles de la Bulgarie faisant partie du réseau écologique Natura 2000, donner du travail à des dizaines de familles dans une des régions les plus arriérées du pays, c’est déjà quelque chose d’extraordinaire dont peu de personnes pourraient se vanter. L’esprit d’entrepreneure avec des idées courageuses et un optimisme indomptable sont caractéristiques pour la personnalité d’Albéna Siméonova. Elle est née à Pernik et a fait des études de biologie et de chimie à l’Université de Sofia Saint Clément d’Ohrid. Plus tard elle suit des cours d’agro-écologie et de gestion de l’environnement aux USA mais depuis 20 ans déjà elle vit à Nikopol dans le but de se trouver le plus près de ses terres. Albéna cultive 29 hectares de vignes à proximité du village Liubénovo et fait déjà partie des plus grands producteurs de vin de la région du Danube en Bulgarie. En sa qualité de commerçant, elle lie l’appellation de son vin à la région du plateau de Nikopol où il a été produit. En raison de son rôle actif dans des projets liés à l’écologie et les efforts qu’elle fait en direction de la protection du secteur de l’agriculture, Albéna Siméonova est élue présidente de l’Association bulgare des produits bio (ABPB) qui réunit tous les producteurs bio du pays.

L’entrepreneure bulgare est convaincue que les aliments doivent être bons pour la santé et favorables à la protection de l’environnement.

Les producteurs bio en Bulgarie rencontrent cependant beaucoup de difficultés, la production de vin bio demeurant toujours moins attractive. Les Bulgares sont surtout intéressés à bien nourrir leurs enfants avec des légumes et des fruits de bonne qualité, bio ou non, peu importe. Raison pour laquelle le prix du vin bio est le même que celui des vins conventionnels. Je ne recours jamais à des pesticides, des engrais chimiques ou bien des OGM. Mes vignes se situent sur le Plateau de Nikopol, la région faisant partie du réseau écologique « Natura 2000 ». Mon Muscat a été le premier vin qui a été vendu dans le cadre de la Semaine verte qui s’est tenue à Berlin fin janvier.J’ai également été félicitée pour mon Rosé qui a été hautement apprécié par les sommeliers et les consommateurs ordinaires.

Selon Albéna, le plus important pour chaque producteur de vin consiste à bien prendre en compte les goûts des consommateurs et à essayer de diversifier sa production. Le faible contenu d’alcool rend également le vin léger et agréable.


Mon vin est bien apprécié en dehors de la Bulgarie car son goût est très différent des vins connus produits en masse. Le secret réside dans la qualité du raisin. Presque tout le travail est fait à la main et c’est pour cette raison que je suis l’un des patrons qui embauchent le plus d’ouvrier saisonniers dans la région de Nikopol.25 personnes travaillent pour moi en permanence, leur nombre étant porté à 80 en saison. Je dispose de toutes les machines nécessaires pour cultiver mes vignes. L’investissement est important et n’est pas facile à réaliser. Il est toutefois opportun que de nombreux programmes européens existent qui assistent ce type de business. Le fait que notre pays fasse partie de la famille européenne apporte des profits supplémentaires à la plupart des agriculteurs. 

Version française : Nina Kounova

Photos: archives personnelles

Tous les articles

Pic de 3,7% de l’inflation sur les 5 dernières années

En avril 2019, les prix à la consommation en Bulgarie ont enregistré une importante hausse qui se poursuivait déjà depuis le début de l’année. C’est ce que montrent des données de l’Institut national de la Statistique (INS). L’inflation moyenne..

Publié le 17/05/19 à 12:48

Les avantages concurrentiels de la Bulgarie dans les Balkans

Comparée aux autres pays balkaniques, la Bulgarie semble un endroit propice aux investissements, estime l’économiste en chef de l’Institut d’économie de marché Kaloyan Staykov. En analysant l’évaluation complexe de la situation en Bulgarie,..

Publié le 09/05/19 à 13:42

Emilia Tchenguélova : Un Bulgare sur quatre travaille dans l’économie souterraine

Entre 25 et 30 % de tous les Bulgares sont plus au moins liés à l’économie souterraine, montrent les données d’une étude de l’Académie bulgare des sciences (ABS). Selon les scientifiques, plus le développement d’une économie..

Publié le 23/04/19 à 13:43