2018 confirme l’effondrement démographique de la Bulgarie

Photo: BGNES

L’Institut national de la Statistique /INS/ a publié ses nouvelles données sur les tendances et processus démographiques en Bulgarie fin 2018, sachant que les évolutions dans cette sphère prennent des décennies et ne peuvent pas faire apparaître les changements en une seule année, ce qui rend difficile les projections…

La grande conclusion qui ressort de ces états statistiques, c’est que la nation bulgare continue de vieillir et de fondre. La natalité est en chute libre, les divorces augmentent autant que les mariages. Ainsi au 31 décembre 2018, la Bulgarie compte 7 000 039 habitants, soit 1,4% de la population de tous les pays de  l’Union européenne. Comparé à 2017, les Bulgares enregistrent une baisse de 0.7% /49 995 personnes/. Et si cette tendance se maintient, en avril 2019, la population de la Bulgarie redescendrа à coup sûr sous la barre des 7 millions, est formelle la statistique…

Au 31 décembre 2018, 5 159 129 personnes habitent dans les villes du pays, soit 73.7% de la population, contre 1 840 910, soit 26.3%, qui vivent et travaillent à la campagne. La Bulgarie compte 5 256 agglomérations, dont 257 villes et 4 999 villages et petites communes. La désertification ne concerne pas encore des villes, contrairement aux villages dont une grande partie, 164, situés surtout dans le Nord-Ouest de la Bulgarie, sont à l’abandon.

Et comme si ce n’était pas assez, la population bulgare fond, en même temps qu’elle vieillit. En 2018, les seniors de plus de 65 ans ont atteint 21.3% et le vieillissement est plus marquant chez les femmes /24.8%/, que chez les hommes /17.7%/. Et c’est ce qui est à l’origine de plusieurs problèmes, car d’un côté, le vieillissement se traduit par une hausse des dépenses de l’Etat pour verser des pensions de retraite, et de l’autre, ce sont les dépenses pour la santé et les soins qui progressent considérablement. Les mauvais chiffres de la démographie sont aussi une source de soucis pour le monde des affaires, les entrepreneurs étant de plus en plus en manque de main d’œuvre qualifiée, ce qui les empêche d’accroître la productivité de l’économie. 

Petite lumière sur ce tableau plutôt sombre, ils sont de plus en plus nombreux les Bulgares qui décident de revenir au pays après des années passées à l’étranger. Comparé à 2017, la population des nouveaux installés a augmenté de 4 000 pour atteindre 29.6 mille, dont 55% ont la nationalité bulgare.  Dans le même temps, 4000 Bulgares ont quitté le pays en 2018, pour atteindre le nombre de 31.3 mille…


Tous les articles

„Restez en vie!“ : la conduite demande d'être responsable !

Depuis 1951, la police routière établit une statistique au sujet des victimes et des blessés sur les routes bulgares. A cette époque avaient perdu leur vie 202 personnes, le nombre des blessés ayant été évalué à 790. Jusqu’en 1990 le..

Publié le 22/04/19 à 14:02

Patrick George Smithuis, le Hollandais qui porte la Bulgarie dans son coeur

Patrick George Smithuis est écologiste de coeur et documentariste de profession. Il découvre la Bulgarie en 1994, et décide d’y rester „par amour” comme il le dit lui-même. Par amour pour son épouse que le destin place sur son chemin. Mais aussi..

Publié le 21/04/19 à 08:40

Le Dimanche des Rameaux, un bouquet de traditions multicolores selon les régions

Une semaine avant Pâques, les bulgzres orthodoxes célèbrent le Dimanche des Rameaux. Ce jour marque le début de la plus triste et la plus riche en messages spirituels semaine dans la vie du chrétien croyant – la semaine pendant laquelle le Christ accepte..

Publié le 21/04/19 à 08:00