Mario Anguelov: "Des musiques pour piano", un avant-goût du concert du Symphonique de la RNB

Photo: archives BNR

"Des musiques pour piano" tel est le titre que Mario Anguélov a choisi pour le récital  qu’il donnera ce 12 mai au grand auditorium de la RNB. A l’affiche des œuvres d’Alfred Schnittke, Jean-Sébastien Bach, Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart et Ludvig van Beethoven. Pianiste du Symphonique de la RNB depuis une trentaine d’années, et producteur de musique symphonique des Editions de musique de cette vénérable maison  depuis quelques années déjà, Mario Anguelov a poursuivi sans faille sa carrière de concertiste. A la veille de son prochain concert notre collègue a dit :

« Tout d’abord je voudras souligner que ce récital je l’ai pensé comme un prélude au concert du l’Orchestre symphonique de la RNB, prévu pour le 17 mai à la Salle Balgaria sous la direction de Mark Kadin. L’excellent violoncelliste Atanas Krastev jouera le premier concerto de Chostakovitch. Les autres œuvres seront présentées pour la première fois aux mélomanes bulgares: "Musique douce" du compositeur Valentin Silvestrov, suite de la musique du film "La Dame de pique" de Serguei Prokofiev et suite des "Ames Mortes", la musique est d’Alfred Schnittke, retranscrite par Guennadi Rojdestvenski que je jouerai en solo. Le 12 mai, à la matinée à la RNB, je jouerai aussi une autre œuvre de Schnittke – la fugue de la "Suite dans le style ancien pour violon et piano" (que j’ai retranscrite pour piano seul). Certaines des autres oeuvres sont considérées comme faciles à jouer même pour les élèves plus avancés de l’Ecole de Musique, sauf peut-être  "La fantaisie chromatique et fugue" de Bach que certains pianistes appellent en plaisantant "La fantaisie problématique et fugue". En élaborant le programme je me suis dit que ces belles musiques jouées un dimanche feront le bonheur du public. Et au final je terminerai par "La pathétique " de Beethoven. »

Le pianiste et le producteur Mario Anguelov met l’accent sur la musique contemporaine et en premier lieu la musique contemporaine bulgare. Sa mission est de sauvegarder notre culture musicale à tous prix, même les œuvres nées à l’aube de la musique professionnelle que certains trouvent mal dégrossies. Elles font partie de notre histoire et nous devons la conserver. Ce n’est à nous de juger, il faut faire notre travail honnêtement. Le Symphonique de la RNB s’inscrit dans cette ligne et il peut être considéré quelque part comme un disque dur ayant strocké l’intégrale des compositeurs bulgares. Je vous donnerai un exemple : la saison passée nous avons enregistré exclusivement des œuvres bulgares pour renouveler les archives sonores de la Radio. »
Mario Anguelov a fait l’Ecole nationale de musique, il a été successivement l’élève de Ludmila Tchenkova et du prof. Nikolay Evrov. Il renouvelle en toute occasion l’expression de sa reconnaissance à ces deux pianistes d’exception. – Tout d’abord à Ludmila Tchenkova qui ne cessait de lui répéter qu’ensemble ils jetaient les bases sur lesquelles il allait se construire tout seul par la suite. Et Ludmil Anguelov d’ajouter que cette approche est la plus honnête – avant tout faire travailler l’élève, lui expliquer qu’une fois les bases jetées, ce sera à lui de se développer tout seul par ses propres forces. - Je suis aussi très reconnaissant à la prof. Mara Petkova, qui était mon maître au Conservatoire d’Etat. Je l’avais choisie sans la connaître personnellement mais je savais qu’elle avait été l’élève du grand Claudio Arrau. Après avoir décroché mon diplôme j’ai continué à prendre des leçons de la prof. Petkova - un moment exceptionnel dans ma vie professionnelle et aussi personnelle. En 1991 je me suis présenté au concours pour la position de pianiste du Symphonique de la RNB et depuis je fais toujours partie de l’orchestre. Je trouve que j’ai eu beaucoup de chance. Quant à mon travail de producteur je dirai que produire de la musique symphonique, travailler sur des partitions d’œuvres emblématiques est non moins enrichissant et inspirant – dit en conclusion Mario Anguelov.

Tous les articles

50e édition des “Semaines musicales de Sofia”

Le 23 mai, s’ouvre la 50e edition du Festival international des “Semaines musicales de Sofia” qui permettra à de nombreux musiciens bulgares vivant à l’étranger et connus dans le monde entier de se produire sur la scène bulgare. C’est..

Publié le 23/05/19 à 10:00

Le chœur "Vania Monéva" : retour triomphal de Moscou

Fondé en 2002 par le chef d’orchestre russe Valérii Guérguiev avec le soutien de la Ville, le Festival pascal de Moscou est un des forums les plus prestigieux du monde entier. Chaque année, le festival réunit des centaines de milliers d’amateurs..

Publié le 15/05/19 à 14:15
L'Orchestre symphonique de la RNB récompensé du prix du ministère de la Culture

La Radio nationale récompense le „Мusicien de l’année 2018“

Organisé depuis 28 ans par le programme Allegro Vivace de la Radio nationale bulgare, le concours du « Musicien de l’année » a de nouveau récompensé de grands artistes, désignés par le vote des auditeurs. La cérémonie a eu lieu "Salle..

Publié le 09/05/19 à 13:31