Exposition „Sofia et Belgrade. Perles d’archéologie“

Par:

Les habitants et les visiteurs de Sofia sont invités d’ici la fin juillet à une exposition originale intitulée « Sofia et Belgrade. Perles d’archéologie », qui a été inaugurée le 10 juin au square « Cristal », avant une cérémonie officielle le 14 juin à la Galerie de l’Académie serbe des Sciences et des Arts. Un évènement qui marque le 140e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Bulgarie et la Serbie et les 15 ans de coopération entre l’Académie bulgare des Sciences et l’Académie serbe des Sciences et des Arts dans la sphère de l’archéologie.

L’exposition fait partie d’un projet transfrontalier bulgaro-serbe d’étude et de valorisation des vestiges archéologiques et culturels sur le territoire des deux pays, explique Snéjana Gorianova, qui fait partie des organisateurs, côté bulgare.

Nous avons souhaité sortir du cadre traditionnel des musées, et mettre en contact direct l’archéologie et les citoyens. Nous voudrions aussi que les habitants de Sofia et Belgrade qui se rencontrent de plus en plus souvent connaissent mieux le passé de l’autre capitale pour mieux connaître le passé des Balkans qui présente de nombreuses similitudes.

Montrer les vestiges archéologiques des deux pays est une idée qui appartient à l’Institut national d’Archéologie auprès de l’Académie bulgare des Sciences et à l’Académie serbe des Sciences et des Arts. Quelles sont les découvertes des archéologues serbes les plus intéressantes pour le public bulgare ?

Belgrade a un passé qui est différent de celui de Sofia, indique Snéjana Gorianova. – Et les différences se manifestent surtout dans la période du Moyen-âge et celle de l’Empire ottoman, vu que Belgrade se retrouve sur la ligne de démarcation entre les traditions ottomanes et celle de l’Europe occidentale. Un période de grand essor, avec de grands chantiers de construction et de consolidation. Des vestiges d’une partie des sites et ouvrages de l’antique Singidunum /le centre-ville de Belgrade/ sont toujours là. Nous avons donc voulu retracer l’évolution des deux capitales depuis la préhistoire à notre époque contemporaine. Et la jonction entre les deux n’est autre que la Via Diagonalis, autrement dit la route qui relie en diagonale l’Europe et Constantinople.


De gros travaux ont été lancés au centre de Belgrade, le projet dit de « Belgrade sur l’eau » qui a de nouveau mobilisé toute une armée d’archéologues…

Les collègues sont au tout début de leurs fouilles et ils déterrent chaque jour des vestiges très précieux. Lannéedernière,  parexemple, ils ont creusé du côté du Muséum national pour découvrir la dite « Porte Wurtemberg » et des vestiges bien plus anciens…

Concernant les contacts entre les archéologues des deux pays, Snéjana Gorianova les trouve excellents :

Effectivement, nous sommes en très bons termes, surtout les 15 dernières années. Nous nous connaissons mieux et nous échangeons sur les découvertes faites dans les deux pays. Lors d’une conférence de la Société des archéologues à Pirot, nous avons invité une délégation d’archéologues serbes qui ont été impressionnés par tout le travail fait à Sofia pour valoriser son passé millénaire.

Récit : Sonia Vasséva

Photos: Ivo Ivanov et BGNES

Tous les articles

Rafaela Rafaelova, une artiste moderne à l’imagination intarissable...

Qu’est- ce qu’on ressent en peignant un tableau dont on fait partie ? Une question qui se pose en toute spontanéité quand on connaît le hobby de Rafaela Rafaelova, hobby qui s’installe durablement dans sa vie. elle est un des artistes bulgares pionniers..

Publié le 15/10/19 à 11:12

Daniéla Kostova emballe le Ringturm à Vienne

Au tout début de l’été une installation artistique a attiré l’attention des habitants de Vienne – du sommet de la Tour « Ringturm » a été suspendue une énorme bâche représentant un bébé-cosmonaute sur le scaphandre duquel était perchée une..

Publié le 11/10/19 à 13:28
Jeunes chanteurs de l'opéra

L'Opéra national de Sofia propose sa nouvelle version de „Zacharie l‘Iconographe“

L’Opéra national de Sofia ouvre sa nouvelle saison par la première de « Zacharie l’Iconographe », un opéra de Marin Goléminov d’après le livret de Pavel Spassov. Les spectacles ont lieu le 11 et le 13 octobre. Nous ne pourrons certainement pas..

Publié le 11/10/19 à 12:32